Le Parti Socialiste appelle tous les Français à un devoir de solidarité et d’humanité. Nous devons prendre notre part dans l’accueil sur notre sol, des milliers de réfugiés qui quittent leurs pays pour fuir et sauver leur vie, après avoir tout vendu, tout abandonné, sans savoir quand ils pourront rentrer chez eux.

La France, terre d’accueil et d’asile, sait se montrer solidaire quand il le faut. Aujourd’hui le Parti Socialiste demande l’accueil des réfugiés des zones de conflits et propose trois mesures immédiates:

-          action financière : mise en place, via le Fonds européen de solidarité pour les réfugiés, d’un plan européen d’aide aux associations qui accompagnent les réfugiés.

-          action juridique : harmonisation du droit d’asile en Europe et suspension de la Convention de Dublin du 15 juin 1990, qui fixe comme responsable de l'examen de la demande d'asile, l’État atteint en premier par le réfugié. La situation actuelle impose que n’importe quel pays puisse traiter la demande d’asile.

-          action solidaire : face à une situation où la pression migratoire s’exerce sur quelques États membres, nous devons préserver notre cohésion en instaurant une répartition équitable des réfugiés, prenant en compte la capacité d’accueil de chaque État membre.